À la découverte du Bike fitting

Attention, article cycling geek ! Il est fréquent que le coureur à pied se mue en cycliste, que ce soit pour profiter des bénéfices de l’entraînement croisé, dans le cadre de la pratique du triathlon ou pour le plaisir d’une sortie du dimanche. Dans cet article, Rémy nous présente l’analyse posturale, ou bike fitting. Un service s’adressant aux cyclos de toutes catégories.

Méconnue du grand public, la pratique du bike fitting devient courante dans le monde du cyclisme ou du triathlon. Son but, que ce soit pour le cycliste récréatif ou compétiteur, est de trouver le compromis idéal entre confort, rendement et prévention des blessures. Et il y en a de petits bobos qui peuvent être conséquence d’une mauvaise posture ou d’une géométrie de vélo inadaptée !

Problèmes liés à un mauvais positionnement sur le vélo

Problèmes liés à un mauvais positionnement – poster affiché dans la salle d’analyse Training Plus

Cette année, j’ai fait l’acquisition d’un nouveau vélo. Au fil des sorties, je me suis rendu compte que ma position n’était pas adaptée : pas à l’aise sur le vélo, manque de confort sur les prolongateurs ou sur le dessous du cintre, raideurs dans le bas du dos ou dans les épaules lors des longues sorties.

La position ‘idéale’ sur le vélo, bien que définie par certaines règles théoriques, dépend de nombreux facteurs (géométrie du vélo, morphologie, antécédents de blessures, etc.) qui appellent une étude personnalisée.

J’ai donc décidé de prendre rendez vous avec Charles Dewolf chez Training Plus pour une analyse complète de ma position sur le vélo, avec vidéo et système infrarouge (Retül).

J’étais déjà passé sous le regard expert de Charles pour une analyse de ma position lors d’un test au laboratoire de l’effort de l’UCL, avant l’Ironman de Nice (2014). Bien qu’uniquement visuelle, cette analyse avait déjà été très bénéfique.

Souvenir de Nice

Souvenir de Nice

Par un beau samedi d’automne, 8h45, j’arrive devant une belle bâtisse en pierre qui porte fièrement la plaque du centre. On peut aussi y voir celle de Stéphane Genty, coach et kiné membre de l’équipe Training Plus. Le monde est petit car j’ai rencontré Stéphane à Nice, il y courait aussi son premier Ironman. Charles s’est entouré de 4 autres professionnels spécialisés dans des domaines différents. Le centre peut ainsi offrir des compétences dans les domaines touchant à la performance sportive (diététique, coaching mental et sportif, kiné, podologie).

Les installations sont récentes et très modernes. Charles a quitté son emploi à l’UCL fin 2013 pour devenir indépendant en janvier 2014. De janvier à avril 2016, il a fait rénover une ancienne grange pour créer son centre. Le résultat est top !

Le centre Training Plus

Le centre Training Plus

Pendant que je change de tenue, Charles installe mon vélo sur son rouleau et en relève les données de base : hauteur de selle , recul, inclinaison et distance selle – cintre. Nous mesurons également ma taille et celle de mon entrejambe pour avoir quelques repères théoriques.

Nous discutons un peu avec Charles, il m’explique comment il a fondé le centre et rencontré ses collaborateurs, son travail au jour le jour, les athlètes qu’il entraîne. À mon tour, je lui expose mon parcours depuis notre première rencontre. Nous faisons le tour des compétitions auxquelles j’ai participé cette année. Charles est quelqu’un de très cool et cela met tout de suite à l’aise.

Charles me pose ensuite tout un tas de question en relation avec ma pratique du vélo afin de cerner au mieux mes besoins. Quel est le type et la fréquence de mes entraînements, quel est le type d’utilisation du vélo, pourquoi je l’ai acheté, quelles sont mes sensations en roulant dessus, est-ce que j’ai des antécédents de blessures, est-ce que je ressens des douleurs lors des transitions triathlon, quelles sont mes attentes au niveau de la séance du jour, etc.

J’ai vraiment apprécié cette démarche personnelle destinée à vraiment comprendre l’histoire et les attentes de la personne pour pouvoir régler sa position au mieux en fonction de ses contraintes et ses besoins. Je trouve cela très professionnel.

Nous attaquons ensuite la partie pratique. Je suis prêt à monter sur la bécane mais Charles m’annonce que nous allons d’abord analyser la position de mes cales. Pourquoi donc ?
Hé bien, beaucoup l’ignorent, j’avoue l’avoir moi-même oublié, mais la position des cales est très importante. Pour ceux qui ne connaissent pas le principe des pédales automatiques, je vous conseille ce chouette article (velo-cyclisme.com).

Réglages des cales

Deux réglages principaux sur les cales :

Réglage des cales

1° Leur position verticale, ayant un impact sur le rendement du coup de pédale.

Pour que le pédalage soit le plus efficace possible, la force avec laquelle le cycliste pousse sur sa pédale doit être orientée de manière à produire un travail maximal. En pratique, l’axe de l’articulation du gros orteil doit coïncider avec celui de la pédale.

2° Leur orientation, pour prévenir les blessures.

Lors de la phase de poussée, il y a une rotation naturelle du tibia par rapport au fémur. La pointe du pied a ainsi tendance à s’orienter vers l’extérieur. L’orientation des cales doit ainsi prendre un compte ce mouvement naturel afin de ne pas le contraindre. Il convient donc d’incliner légèrement le pied vers l’extérieur. L’orientation des cales est très spécifique à mesurer,elle dépend de l’anatomie de chacun. Charles m’invite à m’asseoir sur une table avec les jambes dans le vide. Il peut ainsi apprécier l’inclinaison naturelle de mes pointes de pied par rapport à l’axe du fémur. Ceci donne une idée de l’orientation à donner aux cales. Charles enseigne d’ailleurs ce principe dans les cours qu’il donne à l’UCL ou à l’IFAPME.

L'orientation des pieds dans la chaussure - source : Charles Dewolf

L’orientation des pieds dans la chaussure – source : Charles Dewolf

Après avoir nettoyé mes chaussures (encore désolé pour l’état de propreté), Charles colle un bout de scotch blanc et y identifie l’axe de l’articulation de mon gros orteil : tête du premier métatarse, protubérance à la base du gros orteil. Il clipse ensuite mes chaussures dans l’outil de réglage pour les faire coïncider avec l’axe de pédalage. Charles se sert également de l’axe longitudinal pour donner un léger angle externe aux chaussures. Charles utilise un outil de la marque Ergon. Disponible pour la plupart des types de cales, celui-ci se vend à une vingtaine d’euros sur le net.

Le réglage des cales grâce à l'outil dédié

Le réglage des cales grâce à l’outil dédié

Le réglage des cales effectué, nous passons à l’analyse de ma position sur le vélo. Elle se déroule en deux temps : une analyse vidéo qui permet de corriger visuellement l’attitude générale et ensuite une analyse plus fine avec le système Retül.

Avant de monter sur le vélo, Charles me demande les sensations actuelles sur le vélo. Je lui confie avoir l’impression de devoir aller chercher le cintre trop loin. Ceci se ressent plus particulièrement en position aérodynamique car je ne suis pas à l’aise sur les prolongateurs. Je n’ai pas l’impression d’être bien posé dessus.

Analyse vidéo

Pour cette analyse, Charles utilise un système de deux caméras reliées à un programme vidéo de bike fitting.

La caméra

La caméra

Le vélo est posé sur un support pivotant, ce qui permet d’analyser la position de profil (courbe du dos, flexion/extension de la jambe, attitude des bras) ou de dos (mouvement du bassin).

Trois positions sont passées à la loupe :

  1. Position normale avec mains sur les cocottes
  2. Position basse avec les mains sur le dessous du cintre
  3. Position aéro avec les avant bras sur les prolongateurs
Les 3 positions analysées

Les 3 positions analysées

Nous analysons ensuite les vidéo ensemble pour relever les points suivants.

A) Charles me demande mon avis, mais selon lui ma selle est trop basse. Cela s’observe sur la position normale. En effet, à la fin de la phase de poussée, lorsque le pied est dans sa position la plus basse, le talon doit être légèrement remonté. Ici, nous observons que le pied est quasi horizontal.

B) et C) Sur le haut du corps, nous observons un certaine raideur et une courbure du dos un peu trop prononcée. Ceci s’observe bien en position basse, nous voyons une certaines cassure de la nuque pour regarder vers l’horizon. En position normale et basse, nous observons que les bras sont tendus au maximum et fort rigides.  En position aéro, le dos est clairement trop courbé donnant l’impression que je suis recroquevillé sur mon vélo. Tout ceci est le signe que ma zone d’appui au niveau du cintre est trop basse

Charles débute alors les réglages en s’attaquant d’abord à la position normale. Il remonte ma selle d’1/2cm [1] et l’avance au maximum [2], il pivote légèrement mon cintre vers l’intérieur [3] et change également l’orientation des mes cocotes [4] pour que celles-ci soient plus hautes.

Les 3 réglages de la position sur le vélo

Les 4 réglages du vélo

Il m’invite ensuite à remonter sur le vélo pour apprécier les changements : quelle différence ! Le fait d’être plus haut sur la selle mais surtout que les cocotes soient plus hautes et plus proches de moi
me donne beaucoup plus d’aisance sur le vélo. Au niveau du dos, la courbure est ainsi diminuée et les bras peuvent êtres plus détendus. Je suis plus à l’aise en position basse mais également sur les prolongateurs.

Nous passons ensuite à la position aérodynamique.  Lorsqu’ils sont posés sur les prolongateurs, l’angle des avant-bras et des biceps doit être légèrement supérieur à un angle droit. Nous vérifions ce point et c’est correct. Par contre, Charles remarque que mes prolongateurs sont forts écartés l’un de l’autre. Il me propose de les rapprocher pour avoir une position plus aérodynamique avec les coudes rentrés. Il suggère également d’orienter les supports d’avant-bras vers l’intérieur pour qu’ils soient vraiment bien calés dans leur position.

Le réglage des prolongateurs

Le réglage des prolongateurs

J’approuve les changements ! La nouvelle orientation des supports me confère une réelle stabilité sur les prolongateurs.

Les réglages liés à l’analyse vidéo prennent fin. Je suis déjà très satisfait de le nouvelle position que nous allons néanmoins peaufiner avec la seconde analyse.

Système RETÜL

Le système Vantage 3D Motion catpure System de Retül permet une analyse posturale en 3D grâce à un réseau de LED émettant de la lumière infrarouge. Ces LED sont posées à divers endroits clés du corps allant de la main jusqu’au pied. Un trépied, placé non loin, analyse la lumière émise par chacune des diodes pour connaître leur position à chaque instant.

Le dispositif Retül Vantage 3D Motion Capture System

Le dispositif Retül Vantage 3D Motion Capture System

L’analyse avec ce système donne des résultats chiffrés et se veut donc plus précise que l’analyse vidéo. Il s’agit d’un excellent complément pour peaufiner les positions déjà obtenue avec les images.

Charles m’équipe du réseau de LED et me demande de pédaler pour laisser opérer la magie de la technologie.

Équipé des diodes LED

Équipé des diodes LED

Il récolte ensuite les résultats : un ensemble de mesures et d’angles calculés entre les différentes parties du corps mais également un tracé de la trajectoire du genou.

Les données de l'analyse Retül

Les données de l’analyse Retül

Charles se base sur son expérience pour analyser les données chiffrées. Il convient également de vérifier si la trajectoire du genou s’apparente à une droite (absence de grosse déviation vers la droite ou la gauche) parallèle à l’axe du cadre vélo

Au vu des résultats, Charles me dit que nous sommes dans le bon. Il semble néanmoins que mon cintre soit encore légèrement trop bas. Il me propose ainsi de déplacer une bague située sur le dessus de ma potence pour la mettre en dessous, rehaussant ainsi tout le cintre.

Le réglage de la potence

Le réglage de la potence

J’avoue ne pas avoir ressenti de changement majeur en remontant sur mon vélo après cette modification. Charles me dit de voir au fur et à mesure des sorties si ce changement est bénéfique ou si je dois revenir à la hauteur originale.

L’analyse prend fin. Nous comparons alors ensemble les positions initiales et finales en identifiant clairement les changements effectués et leur impact. Nous sommes tous les deux satisfaits car le travail effectué a vraiment été bénéfique.

Avant / après

Avant / après

Le rehaussement de la selle, du cintre et des cocottes me donne une positions plus aérée et relâchée. J’ai dois aller chercher moins loin ma zone d’appui sur le cintre si bien que mon dos est moins courbé et que je suis moins recroquevillé sur mon vélo. Ceci se remarque fort en position aérodynamique. Les rapprochement et l’inclinaison des supports de prolongateurs m’ont apporté plus d’efficacité et de stabilité.

Pendant que je suis parti me changer, Charles utilise un autre outil du package Retül appelé Zin digitizer. Placé à différents endroits du vélo, cet appareil sans fil permet de relever les différentes mesures (cotes) de celui-ci.

Charles relève les cotes du vélo

Charles relève les cotes du vélo

Ceci permet de fournir un document reprenant les différentes cotes qui pourront être ré-appliquées sur un prochain vélo. Ce document, ainsi que les vidéo des positions initiales et finales sont fournis en fin de séance sur une clé USB personnalisée : belle initiative!

La clé USB où sont enregistrés les résultats d'analyse

La clé USB où sont enregistrés les résultats d’analyse

En conclusion

Cette analyse posturale chez Training Plus fut une expérience très enrichissante. Charles est quelqu’un de très professionnel et surtout à l’écoute de son client. Fort de son expérience et d’un matériel à la pointe, le travail qu’il réalise est de qualité.

Les bienfaits des modifications apportées à ma position se sont confirmés au fil des sorties, beaucoup plus d’aisance sur le vélo et plus aucune douleur.

Certes l’analyse a un prix (210 euros pour vidéo et système Retül) mais je pense qu’elle en vaut vraiment la peine pour un sportif régulier à la recherche d’un confort et d’un rendement optimal dans son sport.

Rémy Castiaux ©RunningGeek.be 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s