Mesdames, c’est le moment d’oser le triathlon

C’est à Hawaï, sur les 226 kilomètres d’un parcours écrasé par le soleil et battu par les vents, que les hommes de fer (Ironmen) ont forgé le mythe du triathlon. Mais si l’aura des épreuves XXL suscite indéniablement des vocations, leur caractère extrême en décourage certainement autant, tout en occultant d’autres formats de la discipline, bien plus accessibles.

En 2016, la LBFTD –Ligue Belge Francophone de Triathlon et de Duathlon– s’attèle à démystifier le triathlon avec l’opération Triathlon Féminin Francophone, une campagne de promotion s’adressant plus particulièrement aux femmes.

Les triathlètes féminines restent en effet sous-représentées en Fédération Wallonie-Bruxelles : la Ligue recense 18% de pratiquantes, un chiffre en stagnation depuis plusieurs années* alors que, dans le même temps, la proportion d’adeptes féminines du running, par exemple, est en constante progression.

La croissance du nombre d'affiliés est essentiellement due aux hommes - source : LBFTD

La croissance du nombre de triathlètes en Belgique francophone est essentiellement due aux hommes – source : LBFTD

Première action d’un programme destiné à nuancer l’image « virile » et extrême du triathlon : un Défi adressé aux dames.

Une candidate sélectionnée aura la chance de préparer son premier triathlon avec les conseils d’une équipe de pros (les frères d’Harveng, coaches chez Start-Today, ou la diététicienne Mathilde Hanuise, pour ne citer qu’eux). L’heureuse élue devra de préférence être déjà sportive, mais en aucun cas triathlète.

L’objectif est de prouver qu’il est possible de courir et terminer un triathlon promo (500 m de natation en eau libre / 20 km à vélo / 5 km de course à pied) en consacrant une heure d’entraînement par semaine à chaque discipline, pendant 3 mois.

Le triathlon offre une multitude de possibilités en dehors de la pratique pro - crédit photo : alexandra-tondeur.com

Le triathlon offre une multitude de possibilités en dehors de la pratique pro (ici, Alex Tondeur) – crédit photo : Marcel Hilger / alexandra-tondeur.com

RunningGeek.be est partenaire média de l’opération Triathlon Féminin Francophone et suivra les progrès de l’apprentie-triathlète à chaque étape de sa préparation, du test à l’effort jusqu’au triathlon promotion de Chièvres, le 4 septembre 2016.

Alors, mesdames, restez connectées et, si ce n’est déjà fait, portez-vous candidates sur triathlon-feminin.be ; le nom de la gagnante sera révélé le 1er juin.

Jonathan Quique ©RunningGeek.be 2016

* Nombre de femmes licenciées / Total

  • 2015 : 283 / 1590
  • 2014 : 249 / 1466
  • 2013 : 217 / 1300
  • 2012 : n.a.
  • 2011 : 211 / 1143
  • 2010 : 182 / 1042
  • 2009 : 142 / 856

Source : LBTFD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s