Eurométropole Nocturne à Tournai : beaucoup de bruit …

Eurométropole Nocturne le 19 juin 2015 à Tournai

La société Nononsense, déjà organisatrice des Midzomerrun de Bruges, Ypres et Courtrai, ne s’attendait certainement pas à une telle levée de boucliers lorsqu’elle décidât d’exporter son concept à Tournai (et Lille, les deux nouvelles courses étant intégrées, avec la manche courtraisienne, à un « Eurométropole Nocturne Tour »).

En cause : le prix et la date choisie par l’organisateur.

Le prix

Dix-huit euros, soit 1.80 euros le kilomètre. Soit, mais il ne s’agit pas simplement d’acquitter le droit de parcourir les rues de Tournai. Sont inclus avec l’inscription :

  • T-shirt ;
  • dossard personnalisé ;
  • vestiaires et douches ;
  • consigne ;
  • animations le long du parcours ;
  • chronométrage électronique ;
  • publication instantanée des résultats.

Pour un niveau de service comparable, Golazo (n°1 belge des organisations sportives) vous déleste de 27 euros lors de l’inscription au Brussels 10 K Gaston Roelants. Le magazine Zatopek, organisateur de la Manneken-Pis Corrida,  demande quant à lui 18 euros, pour 2 kilomètres de moins. Sans oublier que prendre le départ des 20 kilomètres de Bruxelles coûte tout de même 25 euros (certes, pour beaucoup, c’est l’employeur qui paie le dossard).

Vous me direz : il s’agit à chaque fois de courses bruxelloises. On continue ? Plus près de Tournai, le prix de l’inscription en duo au dernier Trail du Mont (Saint-Aubert) était de 30 euros. En septembre, ce sera au tour du DH Tournai Urban Trail : 25 euros en pré-inscription pour le 10 km, 30 euros le jour-même.

En définitive, 18 euros n’ont donc rien d’exceptionnel.

La date

Vendredi 19 juin. Date des Fêtes de la Musique à Tournai. Mais, surtout, c’est ce qui semble faire grincer les dents, la veille des Crêtes du Tournaisis, une classique du challenge ACRHO.

Imagine-t-on les acrhonautes se détourner de leur rendez-vous hebdomadaire ? Pour certains, oui. Sans doute ceux qui jugent les Crêtes trop longues, trop vallonnées ou les températures en plein après-midi trop élevées. Est-ce que cela empêchera les Crêtes du Tournaisis de battre leur record de participation, comme toutes les courses de l’ACRHO depuis le début de l’année ? Je suis prêt à parier (une bière à l’arrivée des Crêtes) que non.

Kurt Goethals, patron de  Nononsense, a-t-il fait montre d’arrogance à l’égard des acteurs locaux ? Peut-être. Une chose est sûre, il devra soigner sa communication. Méritait-il pour autant un tel accueil de la part des Tournaisiens ? À mon sens, toute initiative voulant dynamiser la ville mérite plutôt … des encouragements !

Épilogue

[Mise à jour : le 22 juin 2015]

La Grand Place de Tournai s'est embrasée à l'occasion de l'Eurométropole Nocturne - image : No Télé

La Grand Place de Tournai s’est embrasée à l’occasion de l’Eurométropole Nocturne – image : No Télé

Ce vendredi 19 juin, la première Eurométropole Nocturne de Tournai a rassemblé 343 coureurs sur les deux distances proposées. Des coureurs satisfaits du parcours et de l’ambiance, si l’on en juge ces témoignages récoltés au micro de No Télé.

Du côté de l’organisation, Kurt Goethals  avoue pour sa part être légèrement déçu du nombre de participants. Un chiffre qui ne lui permet pas de couvrir les 15.000 euros d’investissement consentis. Mais il promet de revenir en 2016, avec la volonté de mieux faire à tous les niveaux : communication, animations, collaboration avec les acteurs locaux. Il espère ainsi attirer de nouveaux partenaires pour proposer un prix plus adapté aux habitudes tournaisiennes.

Sur le plan sportif, un nom bien connu du peloton régional ouvre le palmarès : il s’agit de Pierre Denays. L’athlète de la RUSTA a ceci de remarquable qu’il a remporté, depuis 2010, toutes les courses ACRHO dont il a franchi la ligne d’arrivée (16 victoires) !  Sur le 5 km, c’est un autre Denays, Laurent, qui l’emporte.

Le lendemain, 781 coureurs terminaient les Crêtes du Tournaisis derrière Franky Hernould, vainqueur de cette 30ème édition. S’il faudra encore attendre au moins un an pour, peut-être, fêter le millier de dossards, le record de 2013 (747 arrivés) est battu !

Tout est bien … qui finit bien ?

Jonathan Quique ©RunningGeek.be 2015

Lire aussi

Une réflexion sur “Eurométropole Nocturne à Tournai : beaucoup de bruit …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s