Le premier tour du lac

Ma « nouvelle vie de coureur » a commencé à Louvain-la-Neuve, sur les bords du lac artificiel qui sert de bassin d’orage à la ville universitaire. Un cadre agréable, l’absence de voitures, une piste finlandaise graduée et un périmètre d’à peu près un mile en ont fait un endroit fort … couru des étudiants et habitants.

J’en ai fait pour la première fois le tour — autrement qu’en marchant — un soir de juin 2013 (Foursquare a retenu qu’il s’agissait du lundi 24). L’abonnement au Fitness Club du Parc, qui m’avait permis de retrouver la forme après quelques années de guindaille et d’excès alimentaires, était alors terminé depuis plus d’un mois. Et après des vacances corses riches en Pietra et figatellu, je souhaitais éviter de reprendre les kilos chèrement perdus.

La dernière fois que j’avais couru pour un autre motif qu’un train à quai sur le point de démarrer, c’était à la fin de mes études secondaires, plus de 10 ans plus tôt. Je n’avais de toute façon jamais été une star du Cooper et me considérais même, alors, comme un anti-sportif.

C’est dire si je n’attendais pas grand chose de ce tour du lac. Chaussé de mes Kalenji premier prix, je l’ai terminé rouge et soufflant mais sans m’arrêter. Après avoir marché quelques centaines de mètres, j’ai même bouclé un second tour.

Prêt à faire le tour du lac de Louvain-la-Neuve

De ces premières foulées, je n’ai pas gardé le souvenir d’un déclic mais plutôt celui des points de côté et des douleurs — talons, hanches, dos — dans les jours qui suivirent. Pourtant, quelque chose s’était produit. Le lendemain, je recommençais, en ajoutant un tour, puis un quatrième, encore quelques jours après.

Deux ou trois semaines ont suffi pour que le plaisir prenne le pas sur la souffrance. Comme si chaque sortie effaçait les douleurs de la précédente. A l’inverse de la gueule de bois, la course à pied c’est avoir mal pendant pour ne garder que le meilleur après.

Pas besoin de chaussures coûteuses ni d’objectifs ambitieux. La course à pied, « c’est le tout de s’y mettre ». Bienvenue sur ce blog où, en partageant mon parcours de coureur de fond, j’espère vous livrer quelques clés pour démarrer le vôtre !

Jonathan Quique ©RunningGeek.be 2015

7 réflexions sur “Le premier tour du lac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s